Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Semaine du 29 Janvier 2018 – Assemblée Nationale

Lundi 29 Janvier 

Après ma journée en circonscription, c’est en milieu d’après-midi que je suis arrivé à Paris, pour travailler à la rédaction de mon rapport puis pour assister aux voeux du Président de la République à la Commission du Développement Durable et Aménagement du Territoire. L’occasion pour Emmanuel Macron de faire un point sur les chantiers de l’année à venir, notamment la Loi d’Orientation des Mobilités.

Mardi 30 Janvier 

Un vote important ce jour dans l’Hémicycle ! C’est par 405 votes pour, 41 votes contre, que l’Assemblée Nationale a adopté le Projet de Loi pour un Etat au service d’une société de confiance. Ce projet de loi comporte deux volets : Celui en faveur d’une administration de conseil et de service, avec notamment l’instauration du droit à l’erreur, et celui pour une action publique simple et efficace, qui va en faveur de la dématérialisation des démarches administratives.

Je suis persuadé que la mise en place de ces réformes apportera un confort considérable à nos concitoyens, qui de ce fait pourront de nouveau considérer les administrations françaises comme des organismes qui accompagnent, qui dialoguent et qui servent, plutôt que comme des institutions punitives. C’est une grande avancée !

Ce même mardi, j’ai présenté au groupe LaREM à l’Assemblée Nationale mon travail sur le Paquet Mobilité. Ce travail est important pour pouvoir défendre les intérêts français dans les négociations européennes.

La situation actuelle est complexe d’un point de vue économique et social : les pays de l’Alliance du Routier (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Italie, Luxembourg, Norvège et Suède) défendent un encadrement du marché, quand les quatre pays du Visegràd (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) militent pour une libéralisation du secteur, avec une main d’oeuvre bon marché, avec des transporteurs ne prenant pas toujours les mesures nécessaires pour assurer la sécurité routière dans nos pays.

 

Ensuite, après les Questions au Gouvernement, j’ai eu la possibilité de procéder à deux auditions dans le cadre de la Mission Gouvernementale : tout d’abord le Comité National Routier, l’observatoire économique français du marché de transport routier de marchandises, chargé de mener des analyses précises sur ce secteur. Cela nous a permis de récolter des chiffres précis, en terme de trafic de VUL, d’accidentologie… pour continuer à avancer dans nos travaux. Ensuite, j’ai pu auditionner M. Nicolas d’Arco, conseiller de Mme la Ministre Elisabeth Borne, qui a pu m’apporter son expertise concernant les nouvelles mobilités, notamment les mobilités propres.

Ensuite, j’ai pu rencontrer le Cabinet de Mme Borne pour échanger sur la future Loi d’Orientation des Mobilités qui sera présentée au 1er semestre 2018.

Mercredi 31 Janvier 

Ma journée de mercredi aura, comme beaucoup de mes journées à Paris depuis le début du mois de janvier, été consacrée aux auditions dans le cadre de la mission VUL.

Tout d’abord le SNTL (Syndicat National du Transport Léger) qui défend les intérêts des professionnels du secteur, notamment en luttant contre la concurrence déloyale et le travail illégal.

J’ai ensuite reçu la Fondation Nicolas Hulot et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Il est important que les mobilités futures soient propres, et ces deux interlocuteurs sont d’une aide précieuse dans mes consultations.

Enfin, j’ai fini ma journée au Festival Automobile International, aux Invalides, pour aller à la rencontre des sarthois qui exposent : Furion et Onroak. Ces deux entreprises sont des exemples dans leur secteur, et j’ai eu grand plaisir à échanger avec eux.

 

Jeudi 1er Février 

Nous avons eu ce jour une réunion de travail avec Mme la Ministre des Transports Elisabeth Borne pour évoquer les mobilités et dessertes du Grand Ouest suite à l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes. J’étais personnellement pour l’abandon de ce projet, qui ne me paraissait plus adapté : il ne faut pas oublier que cet aéroport était à la base conçu pour accueillir le Concorde ! Cependant, l’abandon de ce projet doit être l’occasion de réfléchir ensemble à des solutions concrètes pour la mobilité dans le Grand-Ouest, et je salue l’initiative de Mme la Ministre de nous concerter à ce sujet.

Ensuite, ma semaine à Paris s’est conclue par six autres auditions pour la mission : le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile), Mme Karima Delli (Présidente de la commission Transport et Tourisme au Parlement Européen), Actia Automotive (spécialiste de la mobilité connectée), le groupe UPS, Ecologie Logistique (Spécialiste de la Transition Ecologique dans le domaine des mobilités), et M. Missika, pour la Mairie de Paris.